Comment soigne-t-on les cancers ?

Comment soigne-t-on les cancers ?

Chaque patient a une stratégie de traitement appropriée, qui peut inclure une ou plusieurs thérapies combinées. C'est ce qu'on appelle un plan de soins personnalisés. Découvrez dans cet article comment soigner les cancers.

Les examens en cancérologie

Des tests biologiques, comme la recherche de protéines marqueurs (tests sanguins, etc.) ou de cellules anormales (biopsies, frottis, etc.), permettent de diagnostiquer un cancer, cliquez pour en savoir plus. Une évaluation approfondie de la maladie est ensuite réalisée à l'aide de techniques d'imagerie médicale telles que l'endoscopie (à l'aide d'une petite caméra), la radiographie ou le scanner (à l'aide de rayons X), l'IRM (mesure de la réponse à un champ magnétique), la scintigraphie ou le PET-scan (à l'aide marque radioactive), etc.

La chimiothérapie

Il s'agit d'un traitement qui consiste à combattre les cellules cancéreuses par voie orale ou par injection dans une chambre implantable ou une veine. La chimiothérapie agit essentiellement sur toutes les cellules cancéreuses, même celles non détectées par les tests d'imagerie.

La chirurgie

Il s'agit d'un traitement anticancéreux localisé conçu pour enlever la tumeur, les ganglions lymphatiques correspondants et toutes les métastases. On parle aussi d'ablation ou de résection de tumeurs ou de lésions cancéreuses. En tant que traitement unique, la chirurgie vise à traiter les cancers localisés qui sont détectés précocement. La chirurgie peut également être utilisée pour confirmer le diagnostic (biopsie).

La radiothérapie

La radiothérapie utilise les rayons pour détruire les cellules cancéreuses. La radiothérapie est un traitement localisé du cancer, ce qui signifie qu'elle agit localement sur les cellules cancéreuses de l'organe ou des ganglions lymphatiques touchés. Les sources de rayonnements ionisants peuvent être externes (accélérateurs de particules et protonthérapie) ou internes (curiethérapie). Enfin, le choix de toute action thérapeutique repose sur la balance bénéfice-risque de l'intérêt du patient et dépend des caractéristiques de chaque patient, de ses objectifs et de sers valeurs ; du soignant et de l'environnement médico-social.