La biorésonance : ce qu'il faut savoir

La biorésonance : ce qu'il faut savoir

Utilisée depuis plus d'une décennie dans de nombreux pays, la biorésonance est un outil de diagnostic complémentaire à la thérapie par ondes. C'est la médecine quantique. Dans cet article, vous découvrirez tout à propos de la biorésonance.

Qu'est-ce-que la biorésonance ?

La biorésonance est à la fois une forme de diagnostic et un traitement holistique. Il est basé sur le principe que tous les êtres vivants captent et émettent leur propre fréquence hertz. Cette dernière est collectée par un appareil de biorésonance : un instrument qui lit les longueurs d'onde de l'énergie provenant des cellules du corps. En interprétant les résultats, les experts de la thérapie ont pu déchiffrer des informations liées à la santé du patient. Si vous souhaitez avoir d'autres informations plus intéressantes, rendez-vous sur https://www.anikodeneriaz.ch/bioresonance

Ainsi, des thérapeutes en biorésonance tels que Guillaume Négri sont capables de détecter la présence ou l'absence de maladie dans le corps humain. De plus, si ce dernier est entouré d'énergie négative ou malsaine, les experts sont capables de détecter sa présence et de prendre les mesures nécessaires pour s'en débarrasser. Dans ce cas, il utilise des fréquences électromagnétiques pour résonner dans les cellules du corps.

Comment fonctionne la biorésonance ?

La biorésonance est basée sur l'idée qu'une cellule ou un organe malade émet des ondes électromagnétiques altérées en raison de dommages au sein de l'ADN. Par conséquent, le traitement consiste d'abord à identifier la source de ces ondes défectueuses. 

Ensuite, il est nécessaire de rétablir la fréquence normale de ces ondes afin de traiter efficacement la maladie. Les séances sont réalisées à l'aide d'une machine qui lit les longueurs d'onde émises par l'énergie du corps. Cela se fait en plaçant des électrodes sur la peau du patient. 

Enfin, le praticien manipule la machine pour redonner aux cellules leur fréquence vibratoire normale. La procédure restaure le dysfonctionnement causé par la pathologie et a le potentiel de restaurer la santé du patient.